Bernard Caïazzo : « Investir pour créer de la valeur »

05 juin 2018

Dans un entretien accordé à News Tank Football, Bernard Caïazzo, président de Première Ligue, a livré son sentiment au sujet du résultat de l’appel d’offres sur les droits de diffusion 2020-2024 de la Ligue 1 Conforama : « Le principal danger qui menace le football français consisterait à croire que nous sommes devenus riches, ce qui pourrait nous conduire à dépenser bêtement l’argent remporté sans créer de valeurs. » « Nous devons profiter de cette impulsion pour investir dans la qualité du spectacle, attirer de nouveaux partenaires économiques, faire entrer des investisseurs, mais également muscler nos équipes de direction des clubs avec des jeunes de qualité concernés par le développement des nouvelles technologies », affirme-t-il également. C’est la raison pour laquelle le président de Première Ligue milite toujours pour la création d’une société de développement. « Lorsqu’elle sera créée, explique-t-il, il n’y aura plus de distorsion syndicale, car tous les clubs seront membres de son conseil d’administration. Chaque club sera représenté par son président, avec un directeur général qui siégera lui aussi au conseil. Une commission mixte Première Ligue - UCPF travaille sur le sujet avec des représentants des clubs d’Amiens, de Strasbourg, de l’OM et du Paris SG. Elle continuera à plancher cet été pour aboutir, je l’espère, à des solutions positives pour le développement économique de notre football. » Conclusion ? « Estimer que le résultat de l’appel d’offres change la donne, c’est comme si un club qui réalisait la bonne vente d’un joueur remettait subitement en question le fait de rechercher des partenaires et des investisseurs. Les patrons de clubs, croyez-moi, n’ont pas une stratégie à courte vue. »