L'Édito

Communiqué de Première Ligue

29 septembre 2015

Communiqué de Première Ligue

« Le syndicat Première Ligue  a été désigné syndicat le plus représentatif par le conseil d’administration de la Ligue réuni le jeudi 24 septembre avec une très large majorité de par le poids économique, politique et médiatique de ses membres qui représentent 57 % à l’assemblée générale des clubs, ce que l’UCPF a reconnu. 
La Ligue 1 a fait plusieurs propositions d’apaisement qui apparemment n’ont pas reçu d’échos favorables de la part de la Ligue 2, si on se réfère au communiqué de l'UCPF. 
La Ligue 1 était disposée à garantir aux clubs de Ligue 2 les mêmes montants d’aides financières sur les quatre saisons de la période 2016-2020. 
La Ligue 1 était ouverte au dialogue sur le sujet des montées et des descentes.
La Ligue 1 avait accepté de participer à toutes les réunions de conciliation avec la FFF, la Ligue et la Ligue 2 pour favoriser les réformes dans un contexte d’apaisement constructif.
La Ligue 1 considère que les clubs de Ligue 2 sont des alliés et que les vrais concurrents sont les clubs des championnats étrangers, si bien que nous étions d’accord pour donner un siège de plus à la Ligue 2 au conseil de la Ligue et pour financer l'UCPF. 
Malheureusement, il semble que les intérêts personnels l’ont emporté en Ligue 2 sur l’intérêt des clubs, si on se réfère au communiqué de l’UCPF.
Au moment d’aborder l’Euro 2016, la Ligue 1 souhaite que Sérénité et Solidarité deviennent priorité devant le football français et le syndicat.
Le syndicat Première Ligue regrette de ne pas avoir été entendu dans sa volonté de dialogue qui est pourtant aussi celle de la Fédération et de la Ligue.
Les clubs membres du syndicat Première Ligue se réuniront prochainement pour prendre ensemble de nouvelles décisions. »