« European Leagues » veut un modèle économique plus juste

09 avril 2018

L’Association européenne des Ligues professionnelles de football (EPFL) s’appelle désormais « European Leagues » (qui regroupe 32 membres, 907 clubs, 25 pays, 48 championnats), suite à une modification des statuts approuvée lors du Congrès de l’Association, à Edimbourg, vendredi 6 avril. Ce processus de changement de nom et d’image de marque a conduit Lars-Christer Olsson, président de l’Association, à prononcer un discours offensif sur la situation du football européen. « Nous sommes fermement convaincus qu’au fur et à mesure que de plus en plus d’argent est distribué à un petit nombre de clubs d'élite, l'équilibre de la compétitivité est plus faible que jamais, a-t-il indiqué. Ce n’est pas bon pour nos ligues, ce n’est pas bon pour la grande majorité des clubs et ce n’est certainement pas bon pour les supporters. » Lars-Christer Olsson milite pour « un réel engagement en faveur du principe de solidarité. » « Il y a beaucoup de discussions sur le partage équitable des ressources financières entre clubs, a-t-il ajouté, mais la réalité est que les riches deviennent plus riches (Modric, du Real Madrid, en photo). Nous sommes déterminés à ce que ça cesse… » Le président de l’Association a ainsi précisé qu’il travaillait « d’arrache-pied pour créer un modèle plus juste et améliorer la redistribution financière. »