Baromètre 2017 du football professionnel, Bernard Caïazzo : « Une dynamique vertueuse »

A l’occasion de la présentation du « Baromètre 2017 des impacts économiques et sociaux du football professionnel français », Bernard Caïazzo, président de Première Ligue, a mis l’accent sur l’évolution prometteuse de la filière. « Les éléments chiffrés dévoilés dans le Baromètre le démontrent : le football professionnel s’est engagé, depuis quelques années, dans une dynamique vertueuse, avec une forte croissance de son activité et des perspectives de développement prometteuses, a-t-il notamment indiqué. Ils nous encouragent dans notre volonté de poursuivre dans la voie de la modernisation de notre football. »
Bernard Caïazzo a également livré deux nouveaux éclairages au Baromètre 2017, dont les analyses portaient sur la saison 2015-2016. « A cette époque, a-t-il précisé, 25 % des capitaux des clubs français appartenaient à des actionnaires étrangers. Aujourd’hui, nous avons déjà franchi les 50 % avec la vente de l’Olympique de Marseille à Frank McCourt, la vente du LOSC Lille à Gérard Lopez et la vente d’une partie (20 %) de l’Olympique Lyonnais à des investisseurs chinois. Et je prends le pari que nous serons à 70 % dans deux ou trois ans. » 

Enfin, le président de Première Ligue a tenu à souligner le poids du trading des joueurs (429 M€ en 2015-16, soit 20,2 % du chiffre d’affaires total). « Cette année, a-t-il dit, ce secteur a dépassé les droits TV (619 M€ de ventes de joueurs pour le seul marché des transferts de l’été 2017), et ce phénomène ne touche pas seulement les transferts de Neymar et Mbappé. Ainsi, Amiens SC a, par exemple, enregistré 20 M€ de recettes en trading joueurs… »

Partager

Actualités

Sur les réseaux

Convention

L'édito à la une

Dernière news

All articles loaded
No more articles to load