Daniel Leclercq : adieu l’artiste

Il restera à tout jamais celui qui a conduit le Racing Club de Lens au titre de champion de France 1998, le seul à ce jour qui figure au palmarès du club artésien. Daniel Leclercq avait su alors tirer la quintessence de son effectif qu’il mena la même année jusqu’en finale de la Coupe de France perdue contre le Paris SG. Surnommé le « Druide », autant pour ses qualités d’entraîneur que pour son physique reconnaissable à sa chevelure blanche éparse, Daniel Leclercq nous a malheureusement quittés, ce vendredi 22 novembre, à l’âge de 70 ans, des suites d’une embolie pulmonaire. Valenciennois d’origine, il avait appris le football en pays ch’ti et un temps à Marseille pendant la « grande époque », dans les années 70 (1970-1971 puis 1972-1974). Défenseur central ou milieu de terrain, avec son pied gauche de velours et sa vision périphérique, il remporta deux championnats de France avant de rejoindre Lens où il restera neuf ans (1974-1983). Une fois sa carrière terminée, Daniel Leclercq ouvrit un bar en face du stade Nungesser, à Valenciennes, et c’est ainsi qu’il retomba dans la marmite. Nommé manager de VA en 1986, il effectua son grand retour au football à Lens, en 1996, d’abord pour seconder Roger Lemerre, puis comme entraîneur numéro 1 (1997-1999), enfin comme directeur sportif (2008-2011). Homme du Nord, né à Trith-Saint-Léger, dans la banlieue de Valenciennes, Leclercq écuma aussi les bancs de Bauvin, Bavay, Guesnain, Billy-Berclau, la Louviéroise (en Belgique), Valenciennes, Arleux-Fechain et enfin Douai, qu’il quitta en novembre 2017. Au bassin minier du Nord, qui en avait assez de son image d’éternel perdant et d’être identifié au passé, celui des « gueules noires », des corons et des terrils, comme autant de rides et de flétrissures, Daniel Leclercq, homme de valeur et de valeurs, sut apporter fierté et reconnaissance. Ce ne fut pas le moindre de ses mérites aux yeux du public du stade Félix Bollaert. L’ensemble des adhérents de Première Ligue présente à sa famille et à ses amis, de même qu’à la grande famille des « Sang et Or », ses plus sincères condoléances.

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Actualités

Sur les réseaux

Convention

L'édito à la une

Dernière news