TROIS QUESTIONS A…Virginie Rossetti (Directrice Communication et Marque OGC Nice) « Un club utile à son territoire »

« – En quoi une politique RSE est-elle nécessaire pour un club de football ?

– Le football est porteur de valeurs fortes. Et à l’OGC Nice en particulier, cette dimension sociale dans la cité est très prégnante. L’implication du club dans ce domaine n’est pas nouvelle, mais elle a pris un nouveau virage à l’arrivée de Jean-Pierre Rivère en 2011. C’est un sujet qui lui tient particulièrement à cœur. D’emblée, il nous a demandé d’élaborer une feuille de route pour que l’OGC Nice devienne véritablement un club utile à son territoire. Cette volonté présidentielle a permis de lancer la structuration de notre politique sociétale, qui s’appuie sur l’élaboration de programmes forts et pérennes.

– Sur quels axes la développez-vous ?

– Nous avons choisi deux axes qui correspondent fondamentalement aux valeurs du Gym : l’enfance et la proximité. L’enfance, en soutenant et en accompagnant au quotidien les enfants en difficulté et leur famille : visites dans les hôpitaux, programme d’accompagnement et coaching de jeunes handicapés mentaux et physiques par nos joueurs, rencontres surprises avec les pros, soutien financier et moral aux micro-associations d’aide à l’enfance… La proximité, en agissant auprès de tous ceux qui sont dans le besoin : organisation de repas avec le public niçois en situation de précarité, multiples collectes de sandwichs, de vêtements, de jouets à l’Allianz Riviera, organisation du Forum de l’emploi, collectes de « sang rouge et noir » avec l’EFS… Le but que l’on s’est fixé est d’être utile au moins une fois par jour.

– Comment rendre ces actions plus efficaces et plus perceptibles par le public ?

– Le fait de choisir des axes accroit la lisibilité de la politique RSE. Au travers de ces deux thématiques, nous avons créé des programmes sur le long terme. Certains existent depuis plus de 10 ans, ce qui permet d’avoir une récurrence dans le temps et donc de rendre ces actions intelligibles et efficaces. Enfin, la valeur ajoutée réside dans l’authenticité. Nous faisons en sorte de nommer un parrain parmi les joueurs pour chaque programme. Mais le choix n’est pas fait au hasard. Il est le fruit d’une réflexion avec les joueurs, leur sensibilité aux différentes causes pour lesquelles nous agissons. Il est important que le joueur épouse la cause. Cela permet également d’engager l’écosystème du club (supporters, partenaires, salariés…) à s’impliquer. Ceci donne une vraie résonance à l’action citoyenne du club. »

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Actualités

Sur les réseaux

Convention

All articles loaded
No more articles to load

L'édito à la une

All articles loaded
No more articles to load

Dernière news

All articles loaded
No more articles to load